Hammer House of Horror: série télévisée de 13 épisodes qui a utlisé le nom, mais aussi beaucoup de talents de la Hammer, au point d'être assez rentable pour racheter la compagnie. Voir aussi notre page HAMMER


vhs américaine

Hammer House of Horror aka La Maison de tous les mystères aka Histoires Singulières  ep 1: WITCHING TIME - Don Leaver avec Jon Finch, Patricia QUinn, 1980, Royaume Uni, 60m, TV

David Winter écrit de la musique pour un film d'horreur. Sa femme, comédienne, ne rentre pas ce soir-là, il devine être cocu, avec raison. Un orage, une panne d'électricité, une femme apparaît dans la maison. Lucinda Jessup affirme être une sorcière qui a réussit à voyager 300 ans dans le temps pour survivre au bûcher. David la prend pour une folle, l'enferme dans une pièce, appelle son docteur. La pièce est vide, son docteur (Ian McCulloch) lui déconseille la prise d'alcool avec ses anti-dépresseurs. David seul, Lucinda revient, lui fait l'amour et lui laboure le dos de ses ongles. Existe-t-elle ? Sa femme, Mary, en doute, mais les évènement inexpliqués se multiplient...

Hammer se lançait dans la série télévisée. Mettant de côté le gothique, ce sont des histoires contemporaines avec un peu de sang et de nudité et des scénarios bien ficelés qui nous attendent. Rien de foncièrement original dans cet épisode qui ouvre la série, mais une bonne réalisation et des acteurs convaincants. Le thème musical de la série semble sorti tout droit d'un giallo, ce qui est bien agréable. Mario Giguère


sortie dvd anglaise

Hammer House of Horror aka La Maison de tous les mystères ep 2: The THIRTEENTH REUNION - Peter Sasdy avec Julia Foster, Warren Clarke, 1980, 60m, TV

Ruth, journaliste pour la "page des femmes" d'une publication, se voit confier le soin d'enquêter sur une clinique d'amaigrissement. Se liant d'amitié pour son voisin de table, elle est surprise d'apprendre qu'il est mort dans un accident de voiture. Approchée par un employé des pompes funèbres, elle est instruite de faits troublant qui l'amène, avec son contact, à ouvrir le cercueil du défunt: il est vide. Où s'en vont les corps des ex-patients de la clinique ?

Les amateurs d'horreur ou de Sacha Distel (une association étrange, mais j'assume apprécier les deux) devineront rapidement ce qu'il advient, mais le comment et le pourquoi vont nous surprendre. Réalisation de bon aloi par Peter Sasdy, vétéran à qui l'on doit le téléfilm THE STONE TAPE entre autres. Une heure plus qu'agréable. Mario Giguère

Hammer House of Horror aka La Maison de tous les mystères ep 3: RUDE AWAKENING - Peter Sasdy avec Denholm Elliot, Lucy Gooteridge, 1980, Royaume Uni, 60m, TV

Norman Shenley (Denholm Elliot), agent d'immeuble, se voit confier la mission de vendre une vielle propriété. La visitant, il entend une voix qui lui dit qu'il n'aurait pas dû tuer sa femme ! Mais elle est bien vivante. Le lendemain il se réveille et croit avoir cauchemardé, pourtant il a le plan pour se rendre à la maison, seulement lorsqu'il s'y rend, elle n'y est plus et il se retrouve enfermé dans une cabine téléphonique avec sa maîtresse... Se réveillant le lendemain, il croit avoir cauchemardé...

Et ainsi de suite, nous sommes devant des variations surprenantes. La secrétaire de Norman, la ravissante Lucy Gooteridge, a un look et une personnalité différente à chaque fois ! Chapeau à Peter Sasdy et aux acteurs qui nous entraînent dans des cauchemars bien réussit. La finale est très dans l'esprit des EC COMICS et n'est pas vraiment surprenante, mais l'ensemble sait nous river à l'écran. Mario Giguère


sortie dvd française

Hammer House of Horror aka La Maison de tous les mystères ep 4: GROWING PAINS - Francis Megahy avec Barbara Kellerman, Gary Bond, 1980, Royaume Uni, 60m, TV

Un couple dont le mari fait des recherches pour trouver un supplément alimentaire pouvant enrayer la faim sur terre, est effondré quand leur fils meurt. Un an plus tard, madame revient à la maison avec leur nouveau fils adoptif, mais rapidement, des évènement inexpliquées et la personnalité de fiston leur causent bien des maux de tête.

Une série d'invraisemblances, de trous dans le scénario et un jeune acteur pas vraiment crédible, font de cette histoire un amas de scènes chocs qui ratent complètement la cible. On frise le ridicule à plus d'un moment. À oublier. Barbara Kellerman était plus convaincante en 1979 dans la télésérie QUATERMASS dans un rôle similaire. Mario Giguère

Hammer House of Horror ep 5: The HOUSE THAT BLED TO DEATH - Tom Clegg avec Nicolas Ball, Rachel Davies, Brian Croucher, 1980, 60m TV

Un vieux couple, elle tricote, lui fait du chocolat chaud. Il prend un coutelas et découpe sa femme en morceaux. Dix ans plus tard, un couple et leur jeune fille emménagent. Les voisins finiront par leur dire ce qui s'est passé quand d'étranges phénomènes vont se produisent. Le couple se fâche et s'obstine, ils tiennent à garder leur foyer et refusent de croire à une quelconque malédiction... jusqu'à ce que la maison saigne de partout !

Excellent épisode à la réalisation soignée et aux acteurs, surtout les enfants, très naturels. Il y aura une surprise de taille dans le scénario que nous allons taire, mais si vous mettez la main sur l'épisode, je vous le recommande ! Mario Giguère

Hammer House of Horror ep 6: CHARLIE BOY - Robert Young avec Leigh Lawson, Angela Bruce, 1980, 60m TV

Après la mort de son oncle, Graham hérite de ses biens et de sa collection d'art. Il vend tout mais décide de garder une peinture, alors sa femme demande de conserver une statue qu'elle surnomme Charlie Boy. Mais on lui dit avec le sourire que ce serait un fétiche vaudoo et quand Graham souhaite la mort d'un homme en regardant une photo, il oublie que de un: faut pas faire ça et que de deux: il y a cinq personnes sur la photo, dont lui et sa femme ! Évidemment, les morts s'accumulent...

La malédiction vaudou, on connaît et on a déjà vu. Bien fait mais rien de vraiment surprenant. Angela Bruce connaît une belle carrière à la télévision et ceux qui l'ont vu dans le rôle du Brigadier Winifred Bambera dans Doctor Who (dernière saison de Sylvester McCoy) se rappelleront sûrement d'elle. Mario Giguère

Hammer House of Horror ep 7: SILENT SCREAM - Alan Gibson avec Peter Cushing, 1980, 60m, TV

Sortant de prison, un homme rejoint impatiemment sa femme, puis va rencontrer un homme qui l'a souvent visité et lui a offert du travail. Peter Cushing incarne ce vieil homme qui a vécu dans les camps de concentrations nazis et qui fait des expériences de dressage dans le sous-sol de son animalerie. Encouragé par sa femme, l'ex détenu va essayer de voler le vieux pendant qu'il est parti en voyage... pour se retrouver enfermé dans une pièce sans issue. C'était un piège !

Malgré la prestation toujours sans reproche de Peter Cushing et des autres acteurs, ce sont les invraisemblances du scénario qui laissent perplexes. Alan Gibson réalise bien et se concentre sur la panique et l'angoisse des victimes, mais quand l'épisode se termine, on a tout de suite en mémoire les nombreux trous qui parsèment l'intrigue. Dommage, mais pour voir ou revoir Peter Cushing, on fait le détour. Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 8 CHILDREN OF THE FULL MOON - Tom Clegg avec Diana Dors, Celia Gregory, 1980, Royaume Uni

 Tom et Sarah font un accident en route vers la campagne pour quelques jours de vacances. Incapables de poursuivre leur route, ils trouvent refuge dans une maison isolée ou une nounou et plusieurs enfant les reçoivent de manière singulière. Attaquée par une bête que Tom n'a pas vu, Sarah est traumatisée. De retour en ville Sarah est enceinte et développe un appétit démesuré pour la viande crue.

Excellent épisode ou, malgré le handicap du titre qui annonce les couleurs, on va de surprise en surprise et en variation sur le thème. Les acteurs et le réalisateur sont en forme et on apprécie la sensualité de Celia Gregory, parfaite dans le rôle de Sarah. Chaudement recommandé ! Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 9 CARPATHIAN EAGLE - Francis Megahy avec Suzanne Danielle, Anthony Valentine, 1980, Royaume Uni

L'inspecteur Clifford enquête sur une série de meurtres ou les victimes ont la poitrine ouverte au couteau. Repérant la méthode décrite dans un ouvrage sur une comtesse tri-centenaire, il contacte l'auteur, la belle mais timide Nathalie, avec qui il rencontre la descendante de la comtesse qui rappelle la Bathory. Clifford s'amourache de Nathalie tout en soupçonnant l'entourage de la comtesse.

Vu il y a quelques années en vhs, la promesse d'horreur à la Hammer m'avait laissé sur ma faim. Cette nouvelle écoute replace l'épisode dans un contexte qui lui va mieux et l'érotisme épisodique dévoilant en partie Suzanne Danielle ne manque pas de rehausser le tout. On voit quand même les ficelles trop facilement et il faut un peu d'indulgence pour l'apprécier, les acteurs étant plus à la hauteur que le scénario. Très courte apparition d'un jeune Pierce Brosnan ! Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 10 GUARDIAN OF THE ABYSS - Don Sharp avec Ray Linnen, Rosalyn Landor, Paul Darrow, 1980, Royaume Uni

Une secte aux allures sataniques utilise un miroir et une jeune vierge pour essayer d'appeler en notre monde un démon. Peine perdue, la belle s'enfuit, mais coïncidence, elle tombe sur un antiquaire qui a justement un autre exemplaire du miroir dont il ne connaît pas les origines maléfiques. La secte essaie par tous les moyens de mettre la main sur le miroir et la vierge, qu risque de ne pas l'être longtemps si l'épisode s'étire trop longtemps !

Ah, voilà un scénario dans l'esprit Hammer, on pense à THE DEVIL RIDES OUT en particulier. Encore une fois les acteurs sont bien choisit, on remarque Paul Darrow, vedette populaire de la télésérie britannique BLAKES 7. Le suspense est au rendez-vous et le tout d'une efficacité qui fait plaisir à voir et la fin est surprenante. Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 11 VISITOR FROM THE GRAVE - Peter Sasdy avec Kathryn Leigh Scott,  Simon MacCorkindale, 1980, Royaume Uni

Une femme, seule dans sa maison de campagne isolée, tue un agresseur qui dit en vouloir à son mari. Celui-ci choisit d'enterrer la victime et de taire l'histoire, mais sa femme, déjà perturbée par la prise de médicaments pour traiter une dépression, continue de voir le mort ! Y en aura pas de facile.

On commence à se poser des questions rapidement tant les réactions du mari sont illogiques, mais bon, c'est pas tous les jours qu'un tel drame arrive et on a pas d'expérience. Ca sent le coup fourré comme déjà vu dans des classiques qui sembles cités avec connaissance. Peter Sasdy soigne sa réalisation et on retrouve avec plaisir Simon MacCorkindale, vu aussi dans la série BEASTS et QUATERMASS de Nigel Kneale. Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 12 THE TWO FACES OF EVIL - Alan Gibson avec Anna Calder-Marshall, Gary Raymond, 1980, Royaume Uni

Papa, maman et fiston s'en vont à la maison de campagne lorsqu'ils prennent en autostop  un grand inconnu en ciré jaune. Illico, il étrangle le mari pendant qu'il redémarre et c'est l'accident assuré. Réveil de madame à l'hôpital : fiston va bien, mais son mari ne peut parler, ayant reçu un éclat de verre dans la gorge, plus de se blesser à la main. L'inconnu est mort, mais on ne retrouve pas sa main. Devant identifier le cadavre, elle sera troublée en reconnaissant son mari. Mais il doit bien s'agir d'une erreur, son mari est bel et bien en vie, alors...

Magnifique épisode sur le thème du double. L'interprétation sans faille et les retournements constants assurent une montée dramatique réussie. Un petit bijou. Mario Giguère

HAMMER HOUSE OF HORROR ep 13 THE MARK OF SATAN - Don Leaver avec Pete McEnery, Georgina Hale, 1980, Royaume Uni

Edwyn travaille à la morgue et est intrigué par Mr Holt, un défunt qui s'est ouvert le cerveau à la perceuse, seul moyen de sortir le démon en lui ! Une légère coupure et Edwyn est persuadé d'avoir attrapé un virus. Il commence à voir le chiffre 9 partout et se renseigne sur Mr Holt. Avant d'en venir à envisager la perceuse, il était persuadé que de dévorer un bébé ferait bien l'affaire. Justement Stella, mère célibataire qui loue une pièce dans la maison tenue par sa mère autoritaire a un poupon bien tentant. Schizophrénie, possession ou virus qui provoque la démence ? Edwyn ne sait plus quoi penser.

Scénario de clôture de la série, cette Marque de Satan, qui a peut-être inspiré Frank Henenlotter (BRAIN DAMAGE - 1988), mélange les pistes et fait partager sa schizophrénie au spectateur. Car je serait bien confus d'essayer de tirer une conclusion à la fin, qui semble très ouverte, la réalisation multipliant les scènes qui mettent le doute autant chez le spectateur que chez Edwyn. J'ai bien l'intention de le revoir à tête reposée pour me faire une meilleure idée, mais il est évident que Pete McEnery est excellent dans son rôle et que les similitudes parfois apparentes avec un BÉBÉ DE ROSEMARY ne sont probablement pas fortuites. A voir. Mario Giguère

le site officiel de la Hammer : hammerfilms.com affiches: hammerposters.com | moviemania

 

Google
 
Web www.clubdesmonstres.com

LES STUDIOS HAMMER

100 FILMS | INTRODUCTION | ART | ARCHIVES | BESTIAIREBLOG | NOS CHOIX | COURRIER | DICTIONNAIRE VISUEL | EDWIGE FENECH | FIGURINES | FORUM | GAZETTE | LECTURES | LIENS | LUTTE | MP3 - WAV | MUSIQUE | MYSPACE | REPORTAGES | RESSOURCES | PHOTOS | VISIONNEMENTS | VENTE